Forum Grand Corps Malade et slam

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

ATTENTION: Le forum est toujours OUVERT! Pour vous INSCRIRE, merci de m'envoyer un mail avec le pseudo souhaité à "n.forum @ orange.fr" (sans les espaces) A très bientot, au plaisir ! (navrée pour le désagrément.Temps de réponse 24h max.En cas de non réponse, regardez dans la boite "indésirables" il arrive qu'on y soit) Slamicalement Nicole

#856 20-12-2020 14:57:07

nicole
Nounou du forum
Lieu: charente
Date d'inscription: 20-12-2006
Messages: 59744

Re: Ateliers de ma commune

Regard

Rieur
Expressif
Généreux
Amusé
Rêveur
Déterminé

ou

Rigoriste
Enigmatique
Grave
Amer
Révolté
Désespéré

Il y avait aussi à faire un texte avec les mots

Femme, séjour, part, mur, djellaba, cagnotte, joie, amertume

Hors ligne

 

#857 20-12-2020 18:27:53

nouga
Maître des fans
Date d'inscription: 24-05-2009
Messages: 39847

Re: Ateliers de ma commune

séjour en  djellaba
ça change du sari me dit la femme indienne
connaître d’autres coutumes
ne pas rester dans son pré-carré
avoir la joie non l’amertume
pour profiter de toutes les amitiés
carpe-dème
faut-il pour autant gagner la cagnotte
sinon rien n’est fait
sauf que plaie d’argent n’est pas mortelle
ne créons pas de mur entre nous
laissons au hasard
sa part de rêve


"les états d’âmes sont des lapsus incertains"

En ligne

 

#858 20-12-2020 20:46:52

nicole
Nounou du forum
Lieu: charente
Date d'inscription: 20-12-2006
Messages: 59744

Re: Ateliers de ma commune

yipi

Hors ligne

 

#859 24-12-2020 14:05:26

nicole
Nounou du forum
Lieu: charente
Date d'inscription: 20-12-2006
Messages: 59744

Re: Ateliers de ma commune

Cramponnée à l'avant de la frêle embarcation, la toute jeune femme regarde vers l'avant et l'avenir, tout en regrettant comme l'enfant qu'elle reste malgré tout, de ne pas avoir pu mettre sa djellaba préférée dans son maigre bagage.
C'est une part de sa vie qui est restée sur l'autre rive Son existence est en train d'être coupée en deux.
Secouée par les vagues, la voici partagée entre la joie de partir et l'amertume de ne pas avoir pu rester dans son chaud pays si pauvre.
Elle pense à la maigre cagnotte amassée péniblement par sa famille et son entourage pour lui permettre, elle une jeune fille sans importance, d'acheter son passage et d'espérer survivre en attendant le graal d'une carte de séjour et des papiers en regle dans la pays où elle espère arriver bientôt...
C'est un sacré mur qu'elle est en train de franchir, elle n'en revient pas !
Tout un monde est à sa portée, et le meilleur est à venir

Hors ligne

 

#860 24-12-2020 15:48:04

Maya
Maître des fans
Date d'inscription: 27-10-2014
Messages: 12232

Re: Ateliers de ma commune

Oui, Nicole, on pense à eux tous au moment où on sera entourés des nôtres, au chaud dans notre foyer.
Merci à vous deux pour votre présence, je reviendrai bientôt participer. Bises.


« Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles. » Max Frisch
---------------------------------------------------------------------------------------------
"L'imagination est plus importante que le savoir." Albert Einstein

Hors ligne

 

#861 24-12-2020 17:36:42

nouga
Maître des fans
Date d'inscription: 24-05-2009
Messages: 39847

Re: Ateliers de ma commune

bien vu Nicole love


"les états d’âmes sont des lapsus incertains"

En ligne

 

#862 09-01-2021 10:43:09

nicole
Nounou du forum
Lieu: charente
Date d'inscription: 20-12-2006
Messages: 59744

Re: Ateliers de ma commune

Reprise hier, ça m'a bien changé les idées !

Texte avec les mots imposés: destinée enfant fois silence futile pourquoi chien local

et un autre texte qui commençant par : " Ingrid s'installa dans la voiture, elle ne pouvait pas laisser ça continuer. Il fallait qu'elle fasse quelque chose."

Hors ligne

 

#863 12-01-2021 15:04:12

nicole
Nounou du forum
Lieu: charente
Date d'inscription: 20-12-2006
Messages: 59744

Re: Ateliers de ma commune

A quoi tient la destinée d'un enfant ?
Quelle est la part de l'inné et la part de l'acquis ?
Nos peurs sont-elles dues à certains silences ?
Comment se fait-il que certaines reflexions, même futiles, rentrent dans nos coeurs en faisant un mal de chien à chaque fois ?
D'où viennent certaines fragilités ?
Comment s'ancre-t-on dans un territoire donné, que l'on soit un étranger lointain, ou un local né et ayant grandi au même endroit ?
Quelle est l'importance de la curiosité envers les autres et de l'empathie pour avoir une vie remplie et heureuse ?
Pourquoi et comment devient-on ce que l'on est ?

......................

Ingrid s'installa dans la voiture, elle ne pouvait pas laisser ça continuer. Il fallait qu'elle fasse quelque chose, et vite !
L'urgence la fit trembler derrière le volant et l'affolement qui la gagnait lui brouilla la vue.
Elle n'arrivait plus à respirer, il fallait qu'elle se calme pour réfléchir et trouver une issue a cette situation.
Car il fallait bien qu'il existe une issue, n'est ce pas ? Qu'une solution se présente pour la sauver de ce cauchemar !!
Son esprit, comme un lapin dans les phares, n'arrivait pas à marcher correctement.
Pourtant, au bout d'un moment, quelque chose lui apparut brutalement.
Une solution radicale et sanglante qu'elle tenta pourtant de repousser avec horreur.
Mais cette vision prit de l'ampleur et son évidence s'imposa à elle, louvoyant dans son esprit et l'envahissant, telle la marée montante.
Elle se sentit s'y noyer et tenta de résister encore. Mais quelque chose dans sa tête lui disait que c'était VRAIMENT la seule solution, sa survie et son avenir en dépendait.

Elle ressortit de la voiture et ouvrit son coffre pour y prendre la batte de baseball de son fils.

Hors ligne

 

#864 12-01-2021 17:17:51

nouga
Maître des fans
Date d'inscription: 24-05-2009
Messages: 39847

Re: Ateliers de ma commune

bravo pour tes deux textes l'un sur la réflexion du genre humain, l'autre d'atmosphère


"les états d’âmes sont des lapsus incertains"

En ligne

 

#865 13-01-2021 11:49:54

nouga
Maître des fans
Date d'inscription: 24-05-2009
Messages: 39847

Re: Ateliers de ma commune

pourquoi le silence ,n'est jamais futile, parce que quand l'enfant dort, la destinée se dessine
alors que  si un chien local aboie on fulmine
une fois n'est point coutume


Ingrid s'installa dans la voiture, elle ne pouvait pas laisser ça continuer. Il fallait qu'elle fasse quelque chose, son maquillage avait coulé, elle avait trop chargé, trop vite fait, bref elle ressemblait a ces vampires de films gore
toujours dans la précipitation Ingrid n'avait pas mit de culotte pas plus que de soutien gorge
quand à sa jupe ,n'en parlons pas
donc elle était nue dans sa voiture au feu rouge , c'est ainsi qu'elle s'en rendit compte en voyant un flic rougeaud la sifflant la sommant d'interférer pour un changement
c'est à ce moment que son rêve  se finit quand son mari lui répéta, chérie tu vas être en retard


"les états d’âmes sont des lapsus incertains"

En ligne

 

#866 13-01-2021 12:49:10

nicole
Nounou du forum
Lieu: charente
Date d'inscription: 20-12-2006
Messages: 59744

Re: Ateliers de ma commune

icon_cheesygrinicon_cheesygrinicon_cheesygrin
Qui rêve ? Ingrid ou Nouga ? icon_wink

Bien vu pour le silence qui n'est en effet jamais futile

Hors ligne

 

#867 17-01-2021 08:30:12

Maya
Maître des fans
Date d'inscription: 27-10-2014
Messages: 12232

Re: Ateliers de ma commune

icon_smileicon_smile Un sourire pour chacun de vous.
J'aime beaucoup ta réflexion Nicole.
Ton second texte montre une autre facette intéressante. Prenons garde à l'eau qui dort!
Nouga en "silence" s'y connaît pour fantasmer.


« Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles. » Max Frisch
---------------------------------------------------------------------------------------------
"L'imagination est plus importante que le savoir." Albert Einstein

Hors ligne

 

#868 17-01-2021 10:56:01

nouga
Maître des fans
Date d'inscription: 24-05-2009
Messages: 39847

Re: Ateliers de ma commune

love


"les états d’âmes sont des lapsus incertains"

En ligne

 

#869 17-01-2021 14:09:31

Maya
Maître des fans
Date d'inscription: 27-10-2014
Messages: 12232

Re: Ateliers de ma commune

Très tôt l’enfant avait su que sa destinée le lierait étroitement aux autres dans leur diversité. Plus d’une fois ils avaient rompu le silence, non le sien, mais celui de ceux qui passaient, indifférents à tout et tous. Il ne savait pas faire autrement. Pourquoi d’ailleurs aurait-il essayé de changer ? Il se sentait en accord avec lui-même et personne ne le freinait dans ses élans. Ce qui aurait semblé futile à certains prenait chez lui l’allure d’une impérieuse nécessité. En était chaque jour témoin son chien Fidèle, le bien nommé. Au niveau local d’abord il fit assez vite des émules pour attirer de plus en plus de curieux au fil du temps et des rides. Sa renommée s’étendit au vaste monde. Il se dit qu’il vit toujours tantôt ici, tantôt là. Certains prétendent même qu’il est ce Sage qui écoute inlassablement les confidences et encourage à vivre en harmonie avec les autres.

Ingrid s'installa dans la voiture, elle ne pouvait pas laisser ça continuer. Il fallait qu'elle fasse quelque chose. Elle ne connaissait pas l’origine de la rumeur, elle comptait bien mettre toutes ses ressources dans la recherche du Zéro. A ne pas confondre avec Zorro car celui-là n’en avait aucune des qualités.
Désormais elle savait qu’elle n’était pas seule, qu’ils étaient en fait des millions, éparpillés aux quatre coins du monde. Elle, il, elles, ils ne resteraient pas inactifs, l’heure était venue de faire quelque chose qui compte, quelque chose pour contrer la Chose. La voiture prit peu à peu de la vitesse, le volant tenu avec fermeté et douceur mélangées. Ingrid souriait à nouveau.

Dernière modification par Maya (17-01-2021 14:10:01)


« Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles. » Max Frisch
---------------------------------------------------------------------------------------------
"L'imagination est plus importante que le savoir." Albert Einstein

Hors ligne

 

#870 17-01-2021 14:21:01

nicole
Nounou du forum
Lieu: charente
Date d'inscription: 20-12-2006
Messages: 59744

Re: Ateliers de ma commune

A chaque fois je m'étonne que chaque texte nous ressemble tant.
Quand je pense que certains écrivains disent qu'ils n'écrivent jamais rien d'autobiographique, en fait on ne parle que ce qui nous touche, et ce que l'on est.
Même quand on choisissait des extraits dans "lecture croisée", on parle de soi-même.
Textes très touchants, Maya

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr

Découpe et intégration CSS : Decoupe-fr.net