Forum Grand Corps Malade et slam

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

ATTENTION: Le forum est toujours OUVERT! Pour vous INSCRIRE, merci de m'envoyer un mail avec le pseudo souhaité à "n.forum @ orange.fr" (sans les espaces) A très bientot, au plaisir ! (navrée pour le désagrément.Temps de réponse 24h max.En cas de non réponse, regardez dans la boite "indésirables" il arrive qu'on y soit) Slamicalement Nicole

#1 25-03-2017 11:09:37

Maya
Maître des fans
Date d'inscription: 27-10-2014
Messages: 11817

Au bonheur des duos!

J'ai eu envie de réunir ces duos auxquels j'ai pris beaucoup de plaisir à participer. Comme je l'écrivais après le duo avec SylvA:
"C'est toujours étonnant de voir comment évoluent les duos au fil de l'écriture. On a bien quelques idées de départ mais on se laisse emporter ou guider vers d'autres possibilités et c'est assez excitant. Ce qui donne des couleurs très différentes, des cocktails inédits très agréables. love"


-----------------------------------------------------------------------------------------------------

La rumeur (Avec Nouga le 24/02/2015)

On ne sait d'où elle est partie,
Elle se répand comme une traînée de poudre.
Les ramifications se multiplient,
Elle circule comme transportée par la foudre.

Et pourtant tout le monde la condamne
Même les commères habituées
A se comporter en reines évaporées
C'est dire qu'elle fait long feu sur le macadam.

Chez le boucher on oublie pourquoi on est là,
Trop occupés à jacasser à tout-va.
Le marché se transforme en une fourmilière,
Colportant la nouvelle sans plus de manière.

Et jamais de trêve, elle enfle au gré des allées
Chez la vendeuse d'andouilles, elle vadrouille
Au stand du poissonnier, ça sent la marée
Vers les fruits et légumes , bonjour l'embrouille

Moi qui n'ai rien demandé, me voilà témoin désigné.
« Ma très chère dame, comment est-ce possible ? »
J'avoue avoir du mal à me retenir de pouffer.
« Comment ! Vous trouvez la chose risible ? »

« Allez allez , avouez, vous voila démasquée
De votre part tout cela est inadmissible
Qui l'aurait cru, vous la madone des coeurs brisés
J'en reste sur le cul, de vous savoir  si visible »

« Ah ! Mais non ! Ce n'est pas moi! Poussez-vous ! »
Et me voilà prenant la fuite sous le regard accusateur
De la foule de plus en plus compacte à cette heure
« Attrapez-là ! C'est elle ! J'ai tout vu, tout ! »

Comme quoi la rumeur n'était pas infondée
Un ru fait toujours un fleuve qui grossit
Pas de on-dit, simplement le bon sens avéré
On lui a coupé l'herbe sous le pied, pas de sursis

Il n'y a pas de fumée sans feu, croyez-vous ?
Vous allez vite en besogne, à mon humble avis.
La femme prit en effet ses jambes à son cou,
Car être le bouc émissaire, elle n'avait nulle envie.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Vous avez un nouveau message ! (Avec Missjanvier2012 le 11/03/2015)

Lundi à 14H
Coucou Grand Mamie!
Joyeux anniversaire!!!! 100 ans!
Peut-on dire que tu as tout vécu maintenant?
Que tu connais tout de la vie?
PS :Tu dois te sentir un peu vieille non?
Un siècle ça paraît vraiment long...

Mardi à 16H
Ma chérie, quel bonheur de te lire ! Tu m'as beaucoup manqué
A cette étape importante de ma vie.
Avec les copains et copines de la maison de retraite on a bien rigolé,
J'aurais tant voulu t'avoir aussi.
Un peu vieille ? Comme tu y vas ! J'ai encore l'esprit plein d'allant...
Dommage que mon corps ne soit pas au courant.
Tu te demandes si j'ai tout vécu, si je connais tout de la vie ?
Maintenant que tu me questionnes...est-ce certain ?
Je me souviens surtout des bons moments, ça oui.
Il est vrai que j'en ai vécu beaucoup qui ont su atténuer mes gros chagrins,
Mais j'ai encore beaucoup à découvrir, je le sens.
Tant de choses me font encore rêver, c'est exaltant !

Mardi à 19H
Moi aussi j'aurais bien aimé !
En famille,on pourrait faire une super fête
Je pourrais aussi passer à la maison de retraite
La dernière fois je m'étais bien amusée.
C'est pas parce que toi et tes amis êtes plus âgés
Qu'on peut pas profiter.
D'ailleurs Grand Mamie, j'aurais un service à te demander
En histoire on a étudié la seconde guerre mondiale l'autre jour
Certains élèves ne semblent pas réaliser
Et rigolent pendant le cours.
A moi tu as bien expliqué cette période inhumaine qu'il ne faudra jamais oublier
Mais pourrais-tu, devant la classe, témoigner de ce qui s'est passé ?

Mercredi à 16H
Tu sais combien il est douloureux pour moi de revenir sur ces années
Où j'ai perdu tant d'êtres chers dont certains avaient si peu vécu.
Témoigner de ce que fut l'horreur du camp de Buchenwald … Jamais
Je n'aurais cru pouvoir le faire mais aujourd'hui, si j'ai survécu,
Je veux que cela serve aussi aux jeunes comme toi, qui doivent savoir.
J'accepte donc, sans doute avec un ou deux amis, de venir vous voir.

Mercredi à 18H
Depuis la dernière fois j'ai dû faire un dur choix: J'étais prise dans deux lycées !!!
Il a fallu trancher, c'est pas évident de ne pas se tromper
Il ne faut pas être influencée entre les copines, les avis des anciens lycéens et la rencontre avec le directeur.
Je suis sûre que tu vas me répondre "il faut écouter son cœur !"
Et c'est justement ce que j'ai fait.
J'espère que ton conseil va marcher !

Jeudi à 16H
Je sais que tu ne prends pas de décisions à la légère.
Bien mûre déjà pour ton jeune âge !
Tiendrais-tu un peu de ton aïeule ? En tout cas j'espère
Que tu es heureuse de ce passage.
Comme tu grandis vite ! Il ne faut pas que tu oublies
De profiter de ta jeunesse, amuse toi aussi !

Jeudi à 18H
Je suis tes conseils comme il se doit,
Tu peux être fière de moi !
Ce n'est pas facile,tu as dû en faire des choix dans ta vie toi,
Vu jusqu'où tu es arrivée, tu as dû rarement te tromper!
C'est un passage important, j'appréhende un peu
Mais je suis sûre que, au lycée, tout ira mieux !

Vendredi à 17H
Je suis très fière de toi, tu as la tête sur les épaules, déjà.
Si, si, j'ai commis des erreurs de jugement,
Tu en feras aussi , c'est inévitable, mais tu les surmonteras
Pour mieux avancer dans ta vie, justement.
Sois toujours toi-même comme je te connais aujourd'hui !
Curieuse de tout, attentive aux autres et pleine d'énergie.

Vendredi à 18H
Merci pour tes conseils précieux.
Tu es la seule personne à qui je peux vraiment me confier.
Mes amies ne sont plus ce qu'elles étaient.
Elles ne parlent plus que de garçons, c'est ennuyeux.
Toi tu restes toujours la même
Tu es sincère, c'est pour ça que je t'aime.
Sinon pour la rentrée au lycée maman m'a promis le nouvel Iphone, le dernier portable hyper branché
Comme ça, ce sera plus facile de s'appeler
Il s'ouvre grâce à mon empreinte digitale, c'est très pratique!
Comme ça mon petit frère sera bien embêté, lui qui souvent me le pique .
Plus besoin de retenir le code à 4 lettres, plus la peine de s'embêter!
A moins que d'ici la rentrée ne sorte un nouveau modèle plus branché ...

Samedi à 17H
Un Iphone !!! D'accord, j'ai eu mon premier ordinateur à mes 90 ans,
J'entretiens sérieusement mes neurones, je cogite,
Je viens aussi de suivre l'atelier internet, mais je n'ai plus 20 ans,
Je commence un peu à peiner, ça va trop vite !
Qu'est-ce que cette nouvelle technologie ? On dirait de la science fiction.
Crois-tu que je vais pouvoir suivre sans leçon ?

Dimanche à 14H
Tu te débrouilles plutôt bien Grand Mamie malgré ton grand âge.
Connais-tu skype? C'est un super logiciel, il suffit de s'inscrire!
En plus d'avoir de mes nouvelles, tu pourras voir mon visage
En plus d'avoir tes conseils, je pourrai entendre ta voix et ton rire.
Tu peux le télécharger en quelques secondes pour des heures de plaisir.
Fais vite, si c'est possible, car j'ai encore plein de choses à te dire...

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

La danse du temps (Avec MoonZ le 27/04/2015)

C'est une bonne chose. l'air, la respiration.
Toi, tu soupires et je souris, tu m'inspires
Mais je suis un vampire, un triste sire
Ventre grotesque je dandine et tu souris
C'est normal, danser c'est comme se jeter dans le vide
Mais je te tiens la main, la taille. hé! souviens-toi:
Les pas les plus grands sont ceux du temps.

Étends les bras et élance toi dans le ciel pur ,
Tourbillonne dans le vent, délesté de tes soucis,
Laisse toi porter par les nuages couleur azur,
Accompagne le vol des oiseaux grands ou petits
Observe le monde de là haut , il est si beau !
Puis redescends par paliers sur la terre aimée,
Pour te poser doucement et l'embrasser !

Chaque note porte mes rêves d'un baiser
Mais l'amour ne m'a pas donné de réponse
Et quand je danse je ne pense pas, je vis
Laisse aller la musique une étoile bienveillante
Elle est mon air quand j'ai besoin de libérer
Mes pensées où chaque pas compte et si tu aimes
C'est qu'on n'est pas si mal, n'aies pas si peur, là,
Y'a rien à regretter, je suis juste contre toi.

Je t'emmènerai par delà les continents et les océans,
Pour des voyages merveilleux aux découvertes incroyables.
Tu t'enivreras des senteurs de pays jusqu'ici inconnues de toi.
Tes oreilles n'auront jamais capté autant de sons mélodieux.
Les couleurs de l'arc-en-ciel se refléteront dans ton regard ébloui.
Les tissus les plus soyeux glisseront entre tes doigts sensibles.
Tous tes sens épanouis vibreront et te ressourceront à jamais.
Je n'ai plus aucune crainte, nous surmonterons les épreuves.

L'Ovale, le ciel, le bien & le mal, l'arbre, le bleu du peintre
Souvent je pense à tout ça mais j'ai qu'un bref moment
Treize jours que je sirote le temps, la musique va s'arrêter
Alors j'ai le pas moins heureux, si triste sont les fins de chansons.
Ils veulent me prendre ma danse, ma cadence, ma pensée amoureuse.
Alors je danse, je bats ma rythmique, la première chose qui me vient.
L'un de nous deux est un monstre et je danserai pour que tu vives.
Et si mourir devenir un fantôme dans la glace, te sauve, je le serai.

Ecoute attentivement ! Tourne le dos aux idées noires !
Ton étoile protectrice palpite sur un rythme apaisant.
Elle accompagne notre danse, magnifiant notre pas de deux.
Les entraves sont rompues, nos pensées éclaircies prennent leur envol.
Comme en lévitation, nous tenant les mains, nous tournons doucement.
Nos poumons régénérés aspirent l'air vivifiant.
Tout notre être se recharge en ondes positives.
Le temps va remplir son œuvre salvatrice.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

A la terrasse d'un café (Avec Thanalie le 16/07/2015)

As-tu remarqué cet homme pressé, les cheveux en bataille qui a traversé la chaussée ?
Il a bien failli être renversé par la moto roulant à vive allure et peu soucieuse des piétons.
Pourtant, malgré son agitation et sa précipitation il n'avait pas négligé le passage protégé.
Pourquoi cette mine chiffonnée, cet air hagard de bon matin, je n'ose imaginer les raisons.

Il veut rejoindre son pote aux mille talents qui s'est fait agresser, le musicien des rues.
Ces deux compères sont inséparables malgré la vie qui ne leur a jamais fait de cadeaux.
Leur existence n'a pas toujours été dorée, ni colorée. Ils ont commis de menues bévues.
Malgré tout, ce qu'ils aiment par dessus tout c'est leur liberté... Se mêler aux badauds.
Rien ne leur est plus agréable que de savourer ensemble des mélodies de leur cru.
Partager la découverte de nouveaux horizons, ne surtout pas mener une vie de château.

De bien belles personnes que tu me dépeins là, qui ne sont pas souvent à la fête.
Tu sembles bien les connaître et pourras sans doute me donner d'autres détails.
Oh ! je reconnais ce monsieur qui nettoie avec application le caniveau sans lever la tête.
C'est le fils d'une amie qui, bien qu'ayant fait de longues études, peine à trouver un travail.
Jusque là les réussites se sont enchaînées mais son curriculum vitae ne fait pas recette.
Il continue inlassablement à rédiger et envoyer ses lettres de motivations vaille que vaille.

J'ai la berlue ou quoi ? Là, riant à gorge déployée, d'un même pas, Aimée et Désirée
Avancent. Elles au moins quoi qu'il leur arrive, croquent la vie à pleines dents.
La bougeotte, elle l'ont toujours eue. Les cœurs  aussi, elles les ont fait chavirer.
Dans leurs maisons de poupées, les fenêtres et portes sont ouvertes à tous vents.
Nos jumelles, tantôt indépendantes, tantôt complices apprécient leur vie privée.
Sympathiques, malicieuses, dynamiques , délurées, elles vont gaiement de l'avant.

Leur humeur enjouée est contagieuse, je me sens guillerette sans être nunuche.
Allez ! Encore un petit verre ! Buvons à la santé de tous les passants...s'il le faut.
Crois-tu que ce marchand ambulant séduise encore les touristes avec ses fanfreluches ?
Les commerçants du coin lui font grise mine, alors qu'il harangue les quelques badauds.
Il est vrai que les ventes ont chuté et que la moindre petite menace secoue la ruche.
Mais comment voir dans ce vendeur de colifichets un rival ou adversaire de ce niveau ?

Et cet homme étrange ? Aux cheveux longs, mal rasé, au regard  bleu inquiétant.
Dans la ruche il détonne. A quoi joue t-il devant le distributeur de billets automatique ?
S'apprête t-il à commettre le casse du siècle ? Il accomplit tous ses gestes posément .
Il a un sens inné de l'observation. Il suit clé par clé, note par note sa ligne mélodique
Et ô surprise, notre grand homme patibulaire ne sort que quelque menu argent.
Il se dirige rapidement vers le SDF assis au coin de la rue et avec lui, se montre très chic.

Que ça nous serve de leçon ! La méfiance peut nous entraîner trop loin.
A trop regarder les séries à suspense nous nous faisons des films, hélas !
Et maintenant ces deux gamins qui chahutent sur le trottoir, un ballon à la main.
Pas sûr que ce soit le meilleur endroit pour dribbler ou se faire des passes.
Ignorant les adultes qu'ils croisent ils manquent même d'en percuter un.
Personne ne leur en tient rigueur. Un instant on rêve même d'être à leur place.

Ah, l'insouciance heureuse de la jeunesse quand c'est si difficile de tenir debout...
Lutter chaque jour pour joindre les deux bouts et garder la tête hors de l'eau.
Dure, l'existence de S.D.F. Ne pas sombrer dans l'alcoolisme et être regardé avec dégoût.
Bah ! A chaque jour suffit sa peine, à tout moment la vie peut sourire, un coup de pot.
L'errance peut avoir du bon. Croiser le chemin des jumelles pleines de  bagou ,
Rencontrer avec plaisir des êtres atypiques avec qui on se sent bien tout de go

Oh ! Ce n'est pas possible, je n'ai pas vu défiler les heures. Deux déjà, c'est trop !
Je vais devoir t'abandonner pour aujourd'hui mais ce n'est que partie remise.
Je dois justement prendre la même direction que ce jeune couple avec un landau.
Joli clap de fin pour ce film de la vie ! A bientôt pour un autre épisode surprise !

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Renaissance (Avec Zabissa777 le 20/04/2016)

Je voudrais que les désirs et les rêves
soient juste des plantes jaunes qu'on arrose avec de l'eau
Et que les sols stériles reçoivent sur leurs lèvres arides
le baiser de la rosée.
Je tends ces mots fragiles, blancs et volatiles comme du papier,
vers un ciel qui se penche pour m'entendre.
Je t'aime, toi qui posas dès ma naissance, l'ange de l’innocence sur mes épaules
Et qui, lorsque démon je deviens me fait marcher sur la neige au cœur même de l'abîme.

J'aimerais que les souffrances s'évanouissent à jamais,
fatiguées de punir tant d'innocents qui ne comprennent pas
Et que la douceur couvre tout être, toute chose
de son voile de paix.
Je tends mes mains tremblantes d'espérance
vers toi dont le silence me pèse.
Je te suis reconnaissant, toi qui m'ouvris les yeux sur ce monde infini
Et qui, lorsque je t'oublie, en appelle à ma conscience enfouie.

Tu m'apprends à caresser le désert quand il n'y a plus de fleurs partout,
A fabriquer des lumières quand l'obscurité déploie ses filles,
A attendre le printemps en souriant, lorsque l'automne et l'hiver persistent
C'est à ce moment que j'entends battre le cœur d'une demeure éternelle ;
Espoir, rêve et passion renaissent en vertus,
Mes yeux s'ouvrent sur la vie comme pour la première fois
Et soudain, tout redevient possible.

Tu me montres comment m'imprégner de chaque parcelle d'univers,
Comment le percevoir de l'infiniment petit à l'infiniment grand,
Comment m'abreuver au fleuve de la vie, de l'aube au crépuscule.
C'est à ce moment que je m'unis sans crainte et que j'ose aimer.
La tendresse, l'amitié, l'amour prennent tout leur sens,
Mon cœur vibre à l'unisson de mes frères et sœurs.
Désormais, tout est clair.

Oui, limpide et transparent tel un cœur d'enfant, rien n'a plus de secret.
Dieu pose sa main sur ma main, ses lèvres sur mon front.
Je ressens son cœur germer dans ma poitrine
Et, d'un sommeil plus profond que la mort,
Un souffle redonne vie à mes essences.
Je semble remonter à la surface d'un désert noir
Où mon âme se défait de la poussière en saisissant la main d'un nouveau moi,
Qui foule le sol frais d'une herbe bleue.

De tout mon être gonflé de reconnaissance, j'avance vers vous.
Une énergie nouvelle nous enveloppe et porte déjà ses fruits.
Le doute n'est plus permis, l'heure est venue, mes amis.
Voici les clefs, venez à la fontaine !
Notre foi en l'humanité a raison des derniers obstacles.
Accueillons, partageons, enrichissons-nous de nos différences,
Nos vœux exaucés, tous les espoirs sont à nouveau permis
Sur notre Terre, guérie de ses maux et plus forte que jamais.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Acte I (Avec SylvA le 20/03/2017)

Ah ! Mon amie, qu'il est bon de te retrouver !
J'ai tant de choses à te raconter, à te confier.
De l'eau a coulé sous les ponts depuis ce jour,
Où nous avons cru nous perdre pour toujours.
Dans tes yeux bleus brille la même étincelle ;
J'y devine les aventures, les succès à la pelle.

Les aventures, les succès à la pelle, parlons-en !
J’suis plus vraiment celle que j’étais avant…
Car j’ai parcouru le monde, de nouveaux univers,
Et l’étincelle que tu vois est plutôt d’la colère.
Mais, pour l’heure, je souhaite pas m’épancher,
Je suis revenue près de toi pour me ressourcer.

Te ressourcer ? Qu'espères-tu donc retrouver ici ?
Où tes beaux projets longuement élaborés, les défis
Que tu t'étais lancés avec audace t'ont-ils entraînée ?
Pourquoi reviens-tu si irascible, si désespérée ?
Les galères, ça me connaît, moi! Et tu me vois gémir?
Arrête ton cinéma! Quand vas-tu te décider à grandir?

Quel cinéma ? T’as qu’ce mot à la bouche, grandir !
T’as pas changé alors, toujours à partir dans tes délires!
Eh, j’suis plus ta créature, que tu pouvais à volonté
Manipuler, humilier, caresser ou faire pleurer !
Si j’me suis cassée, j’ai pensé que tu l’avais compris,
C’est surtout parce que… tu me pourrissais la vie !!!

Wouah !!! Je ne le crois pas. Moi qui t'ai tout donné.
Alors que toi tu m'as tout pris... jusqu'à mon fiancé.
Et même le haut de l'affiche, tu me le dois.
Il ne se passe pas un jour sans qu'on te voie,
Toi la timide qui se cachait derrière son amie ;
Il a bien fallu que je tombe pour que tu brilles.

Que tu tombes, que tu tombes… Là, t’abuses,
Alors que comme personne tu manies la ruse !
On pouvait te croire gentille et fort bienveillante,
Alors que t’es au contraire plus qu’étouffante !
Moi qui pensais que le temps nous avait apaisées,
J’repars, c’est bon, j’ai bien eu tort de rentrer…

         Attends !!! Ecoute-nous ! C'est juste génial !
         Toi et moi sur scène, ça va être un régal.
         Pile-poil les bons dialogues ! Je t'adore !
         A nous deux on va battre tous les scores.
         Sans rire, c'est bien nous les meilleures,
         Ne sont pas nés ceux qui nous feront peur.

         Oui, c’est vrai que nous nous entendons bien,
         Nous ne sommes pas jumelles pour rien !
         Notre mère a raison : à deux sur les planches,
         Nous attirerons les bravos en avalanche !
         Allez, répétons cette scène une dernière fois…
         Le public doit pleinement ressentir notre émoi !


« Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles. » Max Frisch
---------------------------------------------------------------------------------------------
"L'imagination est plus importante que le savoir." Albert Einstein

Hors ligne

 

#2 25-03-2017 13:41:41

MoonZ
Invité

Re: Au bonheur des duos!

MERCI TOUCHE A VITE MAYA

 

#3 25-03-2017 14:50:34

nicole
Nounou du forum
Lieu: charente
Date d'inscription: 20-12-2006
Messages: 57499

Re: Au bonheur des duos!

Voilà qui en appelle d'autres, peut être

Hors ligne

 

#4 25-03-2017 16:59:30

ITESS
Maître des fans
Lieu: Ici & ailleurs
Date d'inscription: 07-07-2011
Messages: 31474
Site web

Re: Au bonheur des duos!

Sympa comme idée de tous les réunir.


Tantôt Roots...
Tantôt Street...
Toujours Massif

Hors ligne

 

#5 25-03-2017 20:07:19

Miss'
Maître des fans
Lieu: Dans les nuages
Date d'inscription: 01-10-2014
Messages: 4818

Re: Au bonheur des duos!

Maya, tu as l'air de créer de beaux duos!


"pas à pas   j'apprends  a dire a vivre
a le sentir
ce coin de soleil "
MoonZ

Hors ligne

 

#6 26-03-2017 09:31:02

Maya
Maître des fans
Date d'inscription: 27-10-2014
Messages: 11817

Re: Au bonheur des duos!

Un duo avec chaque membre, pourquoi pas? Je suis ouverte à toute invitation. icon_winkicon_smile Merci encore à mes premiers partenaires.


« Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles. » Max Frisch
---------------------------------------------------------------------------------------------
"L'imagination est plus importante que le savoir." Albert Einstein

Hors ligne

 

#7 26-03-2017 16:50:15

ITESS
Maître des fans
Lieu: Ici & ailleurs
Date d'inscription: 07-07-2011
Messages: 31474
Site web

Re: Au bonheur des duos!

Si t'as un thème, je suis.


Tantôt Roots...
Tantôt Street...
Toujours Massif

Hors ligne

 

#8 26-03-2017 18:18:26

Maya
Maître des fans
Date d'inscription: 27-10-2014
Messages: 11817

Re: Au bonheur des duos!

C'est sympa. icon_smile J'ai une petite idée en rapport avec certaines convictions communes. De ton côté, vois si tu as une envie particulière. Une fois que nous serons tombés d'accord en mp, j'aimerais vraiment que ce soit toi qui commences. La nuit portant conseil, on en reparle demain. A bientôt!


« Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles. » Max Frisch
---------------------------------------------------------------------------------------------
"L'imagination est plus importante que le savoir." Albert Einstein

Hors ligne

 

#9 26-03-2017 20:54:11

Iro Ize
Fan confirmé(e)
Lieu: Niamey/Niger
Date d'inscription: 03-08-2013
Messages: 130
Site web

Re: Au bonheur des duos!

Agression textuelle! Incitations à la révolte des plumes
Je suis impressionné...
Je voudrais bien aussi


Un coeur d'agneau dans un corps de tigre!

Hors ligne

 

#10 27-03-2017 08:59:49

Maya
Maître des fans
Date d'inscription: 27-10-2014
Messages: 11817

Re: Au bonheur des duos!

Avec plaisir Iro Ize. Je te recontacterai courant avril.


« Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles. » Max Frisch
---------------------------------------------------------------------------------------------
"L'imagination est plus importante que le savoir." Albert Einstein

Hors ligne

 

#11 04-04-2017 08:14:32

Maya
Maître des fans
Date d'inscription: 27-10-2014
Messages: 11817

Re: Au bonheur des duos!

Grand merci à Itess pour ce premier duo!
"Vive la récré!"
http://www.grandcorpsmalade-fan.net/for … 88#p285388

Dernière modification par Maya (20-04-2017 10:52:43)


« Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles. » Max Frisch
---------------------------------------------------------------------------------------------
"L'imagination est plus importante que le savoir." Albert Einstein

Hors ligne

 

#12 04-04-2017 13:48:27

Maya
Maître des fans
Date d'inscription: 27-10-2014
Messages: 11817

Re: Au bonheur des duos!

Et merci à Iro Ize! A bientôt pour d'autres aventures!
"Notre terre"
http://www.grandcorpsmalade-fan.net/for … p?id=12873


Double merci avec "Des mots rebelles, des mots d'espoir..."
http://www.grandcorpsmalade-fan.net/for … p?id=12922


Jamais 2 sans 3: "Naître et renaître"
http://www.grandcorpsmalade-fan.net/for … p?id=13092

Dernière modification par Maya (06-07-2017 01:01:56)


« Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles. » Max Frisch
---------------------------------------------------------------------------------------------
"L'imagination est plus importante que le savoir." Albert Einstein

Hors ligne

 

#13 05-04-2017 12:00:17

sylvie32
Maître des fans
Date d'inscription: 17-10-2012
Messages: 9677

Re: Au bonheur des duos!

il porte bien son nom ce topic icon_smile

Hors ligne

 

#14 05-04-2017 19:55:19

Maya
Maître des fans
Date d'inscription: 27-10-2014
Messages: 11817

Re: Au bonheur des duos!

Je rêve d'en faire un avec toi. icon_wink


« Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles. » Max Frisch
---------------------------------------------------------------------------------------------
"L'imagination est plus importante que le savoir." Albert Einstein

Hors ligne

 

#15 05-04-2017 21:58:36

sylvie32
Maître des fans
Date d'inscription: 17-10-2012
Messages: 9677

Re: Au bonheur des duos!

C'est à moi que tu parles maya ?

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr

Découpe et intégration CSS : Decoupe-fr.net