Forum Grand Corps Malade et slam

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

ATTENTION: Le forum est toujours OUVERT! Pour vous INSCRIRE, merci de m'envoyer un mail avec le pseudo souhaité à "n.forum @ orange.fr" (sans les espaces) A très bientot, au plaisir ! (navrée pour le désagrément.Temps de réponse 24h max.En cas de non réponse, regardez dans la boite "indésirables" il arrive qu'on y soit) Slamicalement Nicole

#1 17-12-2010 10:36:22

Noamat
Fan confirmé(e)
Date d'inscription: 13-12-2010
Messages: 191
Site web

Etreinte amère

Tendrement, nos lèvres se désunissent… Lentement, nos corps ardents et tremblants se démêlent… Le silence s’invite, sonnant ainsi le glas de cette ambrasante et torride liaison.

Je m’abandonne au bien-être, figé par l’intensité de cet instant enchanteur… Le geste accompli, étendu sur mon flanc, je la contemple… Happé par le bonheur, je la ressens et devine une satisfaction partagée.

Je suis encore secoué par l’intensité psychique de cette alliance charnelle. Nos âmes et nos chairs ont fusionné, inspirés par le désir mutuel et démesuré de l’autre.

J’amnistie le passé, refuse le futur, je n’existe plus que dans ce présent !

A nouveau, je me rapproche d’elle, m’inclinant dans son cou histoire de m’enivrer de ses effluves parfumés et m’imprégner de son odeur comme pour ne jamais l’oublier.

Je lui murmure l’amour à l’oreille… Cet amour qui, si besoin en était, la rend plus belle.

Je retire délicatement quelques cheveux, venus se poser là, sur ses lèvres entrouvertes. Je l’embrasse alors tendrement, langoureusement, avec passion, afin de la remercier de cet instant magique.

Les battements de son cœur s’apaisent, ses paupières lourdes se ferment, je la regarde s’assoupir dans un état de quiétude et de sérénité absolue.

Soudainement, ma maîtresse, ma vénus, s’envole… Elle disparaît ! Désorienté, je m’affole, je panique… Ma nuque, mes bras, mes jambes se tétanisent… Je commence à crier, à hurler, mais aucun son ne sort de ma bouche.

La scène de cette douce et secrète étreinte s’est effacée !

Brusquement, j’ouvre les yeux !!! Larmoyant, je transpire… Ebranlé, je réalise avec effroi, que rien de réel ne s’est passé… Tout n’était que rêve !

L’euphorie laisse place à la frustration, le bonheur à la tristesse.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr

Découpe et intégration CSS : Decoupe-fr.net