Forum Grand Corps Malade et slam

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

ATTENTION: Le forum est toujours OUVERT! Pour vous INSCRIRE, merci de m'envoyer un mail avec le pseudo souhaité à "n.forum @ orange.fr" (sans les espaces) A très bientot, au plaisir ! (navrée pour le désagrément.Temps de réponse 24h max.En cas de non réponse, regardez dans la boite "indésirables" il arrive qu'on y soit) Slamicalement Nicole

#1 13-03-2019 18:10:55

Ange Gardien
Petit(e) fan
Lieu: Au pays des mots
Date d'inscription: 06-10-2018
Messages: 61

Récit d'un exil inédit

Kasongo, Nyangwe, un peu plus loin Zanzibar

Se tient le moins clandestins des marchés noirs

Commerce en gros, en détails, y a même les soldes

On y vend des petits negrions, sur leur propre sol

Détaillé au physique comme un vulgaire animal

Parce qu'une peau trop foncée est jugée anormale

Capturé ou échangé, le mode de livraison varie

Vif c'est mieux, mort c'est pas grave car ils ont dit

Que les peaux claires étaient d’une lignée divine

Et que les macaques devraient courber l'échine

Troqué contre du sel, de la soie  par le chef coutumier

Vendu aux enchères, à celui qui dit mieux


Embarqué dans les cargos, entassés comme des Sardines

C'est l'exil forcé sur une mer qui n'attends que ses victimes

La maladie vient broyé tout instinct de survie

Mourir loin de son Afrika, loin de son paradis

L'enfer c'est les autres disait pourtant l'un des leurs

Mais nous l'avons compris bien avant les penseurs

Entre le shéol et le séjour de mort il y avait l'Europe

Plus le paradis vertueux qu'on pouvait voir au télescope

Le ciel étoilé d'un bleu sombre de son Afrique bien-aimée

Qui brillait de mille couleurs avant le jour où le racisme est né

Ici tout est plus beau et plus classe, mais quel tombeau blanchi

Dans lequel on vient jeter la race noire sur laquelle le blanc chie


Après des années de servitudes dans le cachot luxueux

De retour sur la mer pour voguer vers d'autres cieux

Ici aussi les proprios ont mordus la poussière de leur sol

Ici les autochtones sont des étrangers sans boussoles

Les plantations de café nous attendent pour renforcer la main-d'œuvre

Le seuls qui vivront dignement ont sûrement du gêne de pieuvre

Impossible de réaliser la demande quand on a deux mains

Comme eux d'ailleurs, c'est sûrement pour ça qu'ils ne le font pas eux-mêmes

Si cette boucle commercial daigne se refermer un jour

Peut-être que je reverrai ma belle Afrika, terre de mes amours

Chaque soir de cordes de mon coeur je lui joue une chanson

Que j'espère qu'un jour autour du feu chez moi, nous danserons

Dernière modification par Ange Gardien (13-03-2019 18:12:40)


Une seule porte franchie pour ouvrir à plusieurs horizons nouveaux

Hors ligne

 

#2 13-03-2019 20:50:59

nicole
Nounou du forum
Lieu: charente
Date d'inscription: 20-12-2006
Messages: 53438

Re: Récit d'un exil inédit

Poignant et qui laisse sans voix...
Quelle chose abominable que ce commerce, j'ai du mal à voir un espoir dans l'humanité


"je ne suis moi que seul"
Marcel Proust
"C'est bien les éclats de rire, on n'a pas besoin de recoller les morceaux."
Zake on twitter

Hors ligne

 

#3 14-03-2019 14:54:11

ITESS
Maître des fans
Lieu: Ici & ailleurs
Date d'inscription: 07-07-2011
Messages: 30075
Site web

Re: Récit d'un exil inédit

J'aime ce genre de texte coup de poing.


Tantôt Roots...
Tantôt Street...
Toujours Massif

Hors ligne

 

#4 14-03-2019 18:56:06

Maya
Maître des fans
Date d'inscription: 27-10-2014
Messages: 10742

Re: Récit d'un exil inédit

Une page d'Histoire extrêmement douloureuse pour laquelle tu as trouvé les mots qui rendent hommage aux victimes. Aujourd'hui encore l'Homme dans ce qu'il a de plus abject reproduit ici ou là les mêmes crimes. Et la vie continue comme si de rien n'était pour ceux qui en sont éloignés ou ne veulent pas voir. Trop peu de voix s'élèvent pour en finir avec cette barbarie que c'est à désespérer de l'humanité.


« Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles. » Max Frisch
---------------------------------------------------------------------------------------------
"L'imagination est plus importante que le savoir." Albert Einstein

Hors ligne

 

#5 14-03-2019 21:01:14

Ange Gardien
Petit(e) fan
Lieu: Au pays des mots
Date d'inscription: 06-10-2018
Messages: 61

Re: Récit d'un exil inédit

Merci pour vos commentaires.
Effectivement l'homme empile terreurs sur terreurs


Une seule porte franchie pour ouvrir à plusieurs horizons nouveaux

Hors ligne

 

#6 16-03-2019 10:54:59

sylvie32
Maître des fans
Date d'inscription: 17-10-2012
Messages: 9404

Re: Récit d'un exil inédit

+1, on a du mal à imaginer que ce genre de pratique puisse être encore possible...

Hors ligne

 

#7 16-03-2019 12:11:20

SylvA
Maître des fans
Lieu: Montpellier
Date d'inscription: 18-03-2015
Messages: 2392

Re: Récit d'un exil inédit

Sans voix, comme Nicole...
Très beau texte.


On ne peut pas écrire en dehors de soi...

Hors ligne

 

#8 16-03-2019 12:43:10

Maya
Maître des fans
Date d'inscription: 27-10-2014
Messages: 10742

Re: Récit d'un exil inédit

Alpha Kaba, journaliste guinéen survivant de l'enfer libyen: "là-bas un noir est une denrée rare qui se revend en tant qu'esclave"

https://www.franceinter.fr/monde/alpha- … le-du-loup


« Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles. » Max Frisch
---------------------------------------------------------------------------------------------
"L'imagination est plus importante que le savoir." Albert Einstein

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr

Découpe et intégration CSS : Decoupe-fr.net